Mallaury Sautereau confirme chez les espoirs

Var Matin du 03/03/2016

PAR An. D. (Var Matin) Publié le 03/03/2016

La Varoise a décroché la médaille d'argent lors des derniers championnats de France espoirs. An. D.

Fidèle à son style, Mallaury Sautereau progresse lentement mais sûrement.

Fidèle à son style, Mallaury Sautereau progresse lentement mais sûrement. Si la Varoise peine encore à donner sa pleine mesure parmi l’élite de la discipline, elle a néanmoins confirmé son titre de championne de France juniors.

 

En effet, la licenciée à l’entente du Pays de Fayence est devenue dernièrement vice-championne de France espoirs en franchissant une barre à 4,05 mètres.

Une semaine plus tard, à Aubière lors des championnats de France élite, elle s’est emparée de la 10e place en passant une barre à 4 mètres. Une petite déception en termes de performance car son record est à 4,20 mètres. « Les montées de barre étaient de 20 cm en 20 cm, voilà pourquoi elle n’a pu améliorer sa meilleure performance de la saison » explique sa mère Valérie.

Comme l’année dernière, l’intéressée a subi la pression de l’événement et n’a pas su se transcender. Cette expérience lui sera profitable car elle affiche une belle régularité à 4 mètres.

Des réglages à peaufiner

Mieux encore, comme sa marge de progression reste importante, Mallaury Sautereau pourrait bien prétendre à une médaille dans quelques années. Voilà pourquoi elle travaille énormément la micro-technique avec son entraîneur Mathieu Boisrond. Des détails qui ont leur importance.

« Mallaury possède un bon appui à l’impulsion et une vitesse intéressante qu’elle peut néanmoins encore perfectionner. Elle a progressé en puissance et a donc pris des perches plus dures cette année. Il faut maintenant qu’elle arrive à coordonner tout ça mais est sur la bonne trajectoire » poursuit-elle.

À tous les niveaux pourrait-on ajouter, car ses semaines sont chargées entre l’entraînement quotidien au pôle France de Clermont-Ferrand et ses études en deuxième année de classe prépa à Polytech. La tête et les jambes pour une athlète qui n’a sans doute pas fini de faire parler d’elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.