Le perchiste fayençois Anthony Ammirati vole au-dessus d’un nid de champions

Article paru dans Var Matin du 11 Juin 2021 – Ecrit par Vincent Beltran

À seulement 17 ans, en première année de juniors, Anthony Ammirati, perchiste de l’Entente du Pays de Fayence athlétisme et du pôle espoirs de Boulouris, a explosé le record de France de sa catégorie en s’élevant à 5,72 m dimanche dernier à Salon-de-Provence. Lors de l’Athlé Urban Xperience, le Varois s’est imposé devant le gratin de la perche française dont les frères Lavillenie.

©/STADION ACTU/MAXPPP – 06/06/2021 ; ; – 06/06/2021 Athle Urban Xperience – Salon-de-Provence – Anthony Ammirati of French – French Record U20 Pole Vault 5,72 m
« Au niveau des perchistes de son année de naissance, il se situe dans les quatre premiers au monde, toutes époques confondues », confie son entraîneur Gérard Vialette. (Photo ACTU/MAXPPP) (Photo ACT/MAXPPP)

En février, son record s’élevait à 5,30m, mais une barre à 5,18m lui avait suffi à devenir champion de France juniors indoor de saut à la perche à Miramas. À 17 ans, Anthony Ammirati, perchiste de l’Entente du Pays de Fayence athlétisme et du pôle espoirs de Boulouris, poursuit son envol vers les sommets. En avril à Nice, le Varois franchissait les 5,50m. Et, dimanche dernier à Salon-de-Provence, il a explosé le record de France juniors de neuf centimètres en passant les 5,72m. En battant, au passage, au nombre d’essais, Renaud Lavillenie, Ethan Cormont, Thibaut Collet et Valentin Lavillenie lors de l’Athlé Urban Xperience.

« Très très fort mentalement »

Le Varois Anthony Ammirati a réalisé la meilleures performance mondiale juniors de la saison en battant au passage le gratin français de la perche dont les frères Lavillenie. (Photo ACTU/MAXPPP) (Photo ACT/MAXPPP).

« Il a été d’un calme incroyable. Je savais qu’il pouvait passer une barre à 5,60m parce que je le connais très bien, affirme son entraîneur Gérard Vialette, directeur technique de l’Entente du Pays de Fayence athlétisme (EPF) et intervenant au pôle espoirs athlétisme du Creps de Boulouris à Saint-Raphaël. Et quand il a franchi celle à 5,62m, je trouvais déjà qu’il s’agissait d’une superbe performance. Mais de là à atteindre 5,72m… Il a sorti un saut plus que formidable. D’autant que les conditions n’étaient pas extraordinaires. Il y avait un vent très tourbillonnant. Il le prenait de face en début de course d’élan, puis de côté ou de dos… Ce qui a aussi mis en échec tous les autres. Anthony ne sait posé aucune question, il a su gérer le vent. Quand on lui disait de partir, il partait. Il est très très fort mentalement. Voilà comment il a réussi un concours parfait en rentrant tout au premier essai. »

42 centimètres en moins de six mois

Six sauts pour six succès à 5,17m, 5,32m, 5,42m, 5,52m, 5,62m et 5,72m. Un clean sheet rare pour son âge et surtout à ce niveau-là. Et une dernière barre synonyme de meilleure performance mondiale de l’année chez les juniors. « Au même âge, Mondo Duplantis culminait à 5,90m… C’est tout simplement monstrueux. Mais, au niveau des perchistes de son année de naissance, il se situe dans les quatre premiers au monde, toutes époques confondues », confie Gérard Vialette.

En moins de six mois, avec son record à 5,30m en février, Anthony Ammirati a donc pris 42 centimètres. Une croissance exceptionnelle de très bon augure pour les championnats d’Europe juniors d’athlétisme en Estonie en juillet et pour les monde au Kenya en août. En tant que numéro 1 mondial de sa catégorie, il espère ramener une médaille dans chacune des compétitions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.